Pierre Adonis Président !
Retrouvez l'interview exclusive de ma candidature dans les dernier magazine ENTREVUE du mois de juin 2021 !
Reportage réalisé par Laslo Sardanapale.
Disponible en kiosque, points presse...


https://www.laslosardanapale.fr/les-entrevues-de-laslo

Le Mouvement des Libertins et de Toutes les Sexualités

LE BON VISUEL 16h58.jpg

Nous ne possédons AUCUNE étiquette politique, nous sommes apolitiques. Le lâcher prise, l’ouverture d’esprit sont l’inverse du sectarisme et de l’intolérance ! Nous sommes ce que devrait être la VIE de chaque français, nous sommes : La Liberté d’être ! La liberté d’expression ! L’épicurisme ! L’ouverture d’esprit ! La vie !

Notre devise

N'ayons pas peur d'être ce que nous sommes !

Aparté

Dans la Rome antique, un affranchi – du latin libertus ou libertinus – est un esclave qui a été affranchi, de fait, libéré par son maitre. Un esclave pouvait également devenir affranchi par décision judiciaire à la suite de mauvais traitement de son maitre.

Un libertin, une libertine, est celui – ou celle – qui adopte une conduite, qui possède des mœurs très libres, qui s’adonne – avec peu de retenue – aux plaisirs de la chair.

Un libertin, une libertine, est celui – ou celle – qui refuse les contraintes, les sujétions, il possède un esprit non conformiste et manifeste un grand esprit d’indépendance.

Un libertin, une libertine, est celui – ou celle – qui refuse le dogmatisme des croyances établies ou officielles et en particulier celui de la religion et la contrainte de sa pratique.

Genèse

Comment s’imaginer une démocratie, un état libertin ? Attention ! ce mot est la plupart du temps galvaudé, traduit injustement, dans le sens - trop souvent - que nous serions des baiseurs de bas étage, cent fois pire que des bonobos. Non, je prône ici un libertinage épicurien, jouisseur de vie, de toutes les vies, respectueux des sexualités - quelles qu’elles soient – et sans le moindre jugement hâtif. Le libertinage est asexué, que nous soyons hétérosexuels, homosexuels, bisexuels, transgenre, travestis, j’en passe… Il est le peuple, il est libre, c’est ça, il est NOUS, en tout cas, il le devrait !

 

Le mot libertin sera de fait utilisé – et uniquement – dans le sens que le citoyen ne peut plus être esclave de son présent, ainsi que de son futur. Il doit jouir d’un libre-arbitre TOTAL !

 

Offrons un avenir, tentons de changer le regard de ceux qui tranchent, divisent et jugent sans empathie nos différences, elles sont des richesses d’esprit et de lâcher prise, elles sont fabuleusement épicuriennes. Nos richesses deviendront le futur.

 

Il m’est impossible de croire que le lâcher prise puisse créer le désordre, l’anarchie, au contraire, si tous les citoyens lâchaient prise, les portes des jugements sur les sexualités s’effaceraient, sans pour autant être oubliés, tel un devoir de mémoire. Être mieux dans sa tête, pouvoir souffler, respirer librement, retrouver une vraie zénitude, être à l’écoute de l’autre, de SOI-MËME, tout ceci, ne peut-il pas induire ENFIN un respect défiant toutes malveillances ?

 

Pourquoi notre pays depuis tant de décennies est-il autant consommateur d’antidépresseurs et d’anxiolytiques ? La réponse ne comporte qu’un mot : PEUR !

 

Oui ! la liberté d’être SOI, c’est possible. L’espoir n’est pas un toc ou un tic, il représente le brin de folie – toute relative - que devraient posséder chaque français, et bien au-delà, chaque humain. La dictature – ou société - force jeunes et moins jeunes à devenir au fil des heures, des jours, des années, un modèle parfait, un calque d’elle-même. Comment est-il possible de croire que le pouvoir est bienveillant, à partir du moment où il formate son peuple ?

 

Se dire peu de temps avant de passer l’arme à gauche tout en se regardant dans un miroir, et merde, si j’avais su, j’aurai pris le temps de rire, de m’amuser, de festoyer, de lâcher prise… c’est franchement terrible mentalement comme fin. Si j’avais su ? Pensez-vous que lorsque vous serez vieux, très vieux, – encore faut-il y arriver – donc, près du grand départ, que ce sera le moment de vous dire, ça y est, je vais enfin m’éclater ! Je n’en suis pas convaincu, votre corps sera aussi naze qu’une espadrille portée vingt ans par Sébastien Chabal, sauf exception qui confirme parfois la règle.

 

OUI ! Je veux être votre président !

Notre Gouvernement

Il sera composé de personnes éminentes et de toutes sexualités, certaines, connues et reconnues du milieu épicurien, de la fête, du libertinage et du lâcher prise, toutes en lien avec les fonctions qu’imposent un état digne de ce nom !

 

Nous allons – outre des ministères déjà en place – créer, inventer d’autres ministères ! Une France épicurienne, qui lâche prise, ouverte d’esprit, se doit de grandir, de s’enrichir, de se réinventer, chaque jour ! Certains ministères fusionneront également pour n’en faire qu’un.

 

Moi-même, ainsi que mon futur Premier Ministre, (une personnalité du Cap d’Agde naturiste, Rudi Cosyns, ancien Commissaire de Police, reconverti en professionnel de l’immobilier et grand épicurien) avons choisis des personnalités hautes en couleur pour représenter les plus hautes fonctions de l’état.

 

L’un des plus importants ministères sera celui des libertins et du Lâcher Prise, deux grandes personnalités du Cap d’Agde naturiste en détiendront les clés (Corinne Peyre - patronne du bar l'Arche II et François Barros, responsable des serveurs, bras droit -.

Le Porte-Parole du Gouvernement sera tenu par un grand communiquant, journaliste, organisateurs de soirées libertines très épicuriennes (Laslo Sardanapale).

Le Ministre de l’intérieur et des Armées sera un ancien militaire des Forces Spéciales françaises, mais avant toute chose, un grand épicurien (Boris Malicet).

 

Une grande défenseuse de la cause gay, LGBT, Transgenre, travestie et libertine prendra les fonctions de Ministre du Respecte des Sexualités (Sophie Gombert). Là encore, ce sujet méritait bien un ministère à lui tout seul !

 

Education nationale, recherche, culture, agriculture, alimentation, santé, recherche, écologie, international, cause animale… tout sera organisé et construit le plus judicieusement possible, afin de vivre dans une France épicurienne et bienveillante, avec le soutien de personnes plus que compétentes !

Enfin, tous les citoyens auront le droit à la parole, de s’exprimer, au travers l’organisation de référendums réguliers. A quand remonte le dernier référendum français où le peuple à eu le droit de formuler son opinion ? Les gouvernements successifs vous donnent-ils la parole ? La réponse est toute trouvée, elle est NON ! je n’invente rien…

Si je suis élu Président de la République, c’est vous qui déciderez - et avec nous - de quoi demain sera fait ! Chaque sujet important sera soumis à la démocratie ! Quoi de plus normal ?

 

Outre de nombreux projets dont certains sont détaillés ici, voici quelques points forts et importants, pour une France libertine, épicurienne, respectueuse, ouverte d’esprit, (et plus juste) !

Programme, points forts, quelques exemples

- Réouverture immédiate et sans conditions de toutes les entreprises, (restaurants, discothèques, bars, lieux de culture…)

- Des maisons de retraite et résidences pour séniors LGBT seront créées. - Création de quatre jours fériés supplémentaires dans l’année pour le respect des sexualités, dont la journée du devoir de mémoire « Jean Diot et Bruno Lenoir », condamnés à mort en 1750 à Paris en raison de leur homosexualité. Nous rendrons hommage également aux nombreux homosexuels déportés sous le régime nazi.

- Les serviettes périodiques, les tampons, les préservatifs deviendront gratuits et pris en charge à 100% par l’Etat.

- Des musées et lieux de culture liés au plaisir, au lâcher prise, à la sexualité (quelle qu’elle soit) et à son histoire verront le jour. Ils seront gratuits.

- Le week-end du naturisme sera organisé partout en France, tous les ans. Des parcs seront ouverts au naturisme.

- Des unités spécialisées spécifiques seront créées dans les tribunaux, commissariats et gendarmeries afin de protéger tout individu qui se sent en danger ou qui reçoit des menaces en lien avec son orientation sexuelle.

- Des lieux d’accueils et de logements gouvernementaux seront à disposition des mineurs abandonnés, rejetés par leurs parents du fait de leurs orientations sexuelles.

- Rendre plus simple les démarches administratives pour le droit à l’adoption. Quelle que soit la sexualité du couple, qu’il soit marié ou non.

- Service National : Il sera rétabli pour une durée de trois journées seulement, seront dispensés notamment lors de ce service obligatoire des cours de citoyenneté et de respect de l’individu.

- Gay Pride : Chaque Mairie et lieux publics pourront disposer à côté du drapeau français, le drapeau représentant les couleurs LGBT, ou tous drapeaux en lien avec la liberté d’être et d’expression.

- Le Gouvernement proposera régulièrement à ses citoyens de se rendre aux urnes pour s’exprimer sur de nombreux sujets (référendums).

- Une Sécurité Sociale (CPAMA) Caisse Primaire d’Assurance Maladie pour les Animaux verra le jour pour les soins des animaux domestiques, le coût des mutuelles privées étant bien trop onéreux.

- Des bus, mini-bus et taxis gratuits se rendront à la sortie des bars et discothèques plusieurs fois par nuits pour prendre en charge les clients qui en auront besoin (l’aller comme le retour). Plusieurs « Night Station » verront le jour. Les frais liés à ses déplacements seront supportés par le gouvernement qui travaillera de fait avec des sociétés de transport (privées ou d’état).

Programme, détails

1 : Lâcher Prise

Si je suis élu Président, nous créerons dans les toutes premières semaines des écoles du lâcher prise au sein de chaque département, où seront dispensés, gratuitement, des cours en lâcher prise (théorie comme pratique). Beaucoup trop de personnes, trop souvent par frustration - ou par peur - se sentent obligées d’être dans un moule de la bien-pensance, de faire comme les autres et d’agir comme l’impose la société « bien-pensante ». Être soi-même sera le leitmotiv de ses écoles. Ses cours seront dispensés par des adeptes du lâcher prise et de toutes générations, celles et ceux qui n’ont qu’une direction : écouter qui l’on est vraiment, au fond de soi. Ses cours pourront être suivis en différents lieux (libertins ou non), au sein d’associations, bars et même discothèques pour une véritable mise en situation. La majorité sera bien évidement requise.

 

2 : Bars, restaurants, discothèques, lieux de vie culturels et de plaisirs, entreprises diverses

Si je suis élu Président, il n’y aura plus – et sur-le-champ – d’obligations liées à la COVID-19 pour chaque entreprise française, toutefois, chaque individu sera libre (à sa libre appréciation) de porter un masque, aucun jugement ne pourra être à ce sujet porté. Les espaces de distanciation seront au librearbitre des responsables d’établissements.

3 : Jours fériés supplémentaires

Si je suis élu Président, outre les jours fériés déjà existant, nous créerons quatre jours fériés supplémentaires dans l’année dont les dates resteront à déterminer.

3.1 la journée du devoir de mémoire « Jean Diot et Bruno Lenoir », condamnés à mort en 1750 à Paris en raison de leur homosexualité. Nous rendrons hommage également aux nombreux homosexuels déportés sous le régime nazi.

3.2 La fête du lâcher prise, (des évènements festifs et culturels seront organisés partout en France) 3.3 La journée de la sensibilisation et de la connaissance des sexualités, (quelques heures liées à la sensibilisation et à la connaissance des sexualité pourront être obligatoires pour les personnes qui n’acceptent pas les « différences » et qui rejettent tout autre forme que l’hétérosexualité ou les pseudos-normes). Des amendes pourront être établies en cas de non-respect de ces heures. Cette journée - sous quelques heures - sera payante (sous la forme d’un impôt).

3.4 Le jour de de la Femme

Sans comparaison aucune avec l’actuelle Journée de la Femme, le Jour de la Femme sera consacré aux Plaisir des femmes (dans tous les sens du terme). Durant cette journée, les hommes devront être à l’écoute, aux désirs et aux petits soins de toutes les femmes (même si cela devrait être le cas toute l’année). Leurs souhaits devront être exaucés.

4 : Finances, budget, travail, emploi et retraite

L’Etat s’engagera à aider et à remettre sur pied tous les établissements (libertins ou non, bars, discothèques, restaurants) qui ont été fermés à la suite de la COVID-19. Une enveloppe globale sera allouée à ce sujet.

4.1 : Une exonération totale des charges de deux années sera conduite par le Gouvernement.

4.2 Revalorisation du SMIC

4.3 Renforcement du télétravail.

4.4 Revalorisation de l’apprentissage.

5 : Sécurité Sociale

La sécurité Sociale élargira ses remboursements à l’ensemble des médicaments, de plus, les serviettes périodiques, les tampons, les préservatifs deviendront gratuits et pris en charge à 100% par l’Etat, sans conditions de revenus.

5.1 Frais dentaires et oculaires remboursés à 100%.

6 : Culture, internet, recherche, enseignement et Education Nationale

Seront dispensés par des sexologues, psychologues, journalistes, médecins, écrivains érotiques, créateurs de sites de rencontres, des cours gratuits sur les sexualités (toutes) et les plaisirs. De nouveaux métiers pourront alors voir le jour, tel que celui de professeur d’épicurisme, (un diplôme devrait à ce sujet voire le jour). Une université du plaisir sera créée par région. Aucune condition de diplôme ne sera demandée pour y accéder. Là encore, des cours théoriques et pratiques seront dispensés (de quelques jours à plusieurs mois) en fonction des souhaits des étudiants (sans condition d’âge, être majeur est une obligation).

6.1 Des musées liés au plaisir, au lâcher prise, à la sexualité (quelle qu’elle soit) et à son histoire verront le jour. Ils seront gratuits.

6.2 L’apprentissage et la lecture de livres érotiques (trop souvent bannis) seront obligatoires dans chaque université proposant des cours de littérature aux étudiants majeurs.

6.3 Apprentissage comme cela existe au sein de plusieurs pays d’une langue étrangère (ou plusieurs), dès l’école primaire (Anglais), avec des professeurs ou intervenants expérimentés.

6.4 Hausse importante des salaires pour les enseignants-chercheurs (trop d’entre eux fuient la France pour de meilleurs salaires à l’étranger).

6.5 Soutenir la création artistique avec notamment la création d’une filière des métiers d’art.

6.6 Garantir le droit au déréférencement, à l’anonymat et à l’oubli sur internet.

7 : Sports et Evènements

Comme cela existe déjà dans quelques pays européens, des lieux « publics » naturistes existent à l’année. Nous souhaitons créer une fois par an le week-end du naturisme, où sera libre à chacun de se promener nu (en des lieux déterminés et délimités, tels les parcs). Ce week-end sera pour le naturiste l’occasion de vivre librement sa philosophie de vie. Outre les parcs, toutes les entreprises (de la direction aux employés) ouvertes ces deux journées - et de tous secteurs professionnels, y compris sportifs - pourront selon leurs souhaits exercer leur activité en toute nudité et recevoir leurs clients dans leur plus simple appareil (bars, restaurants, musées…). L’entreprise devra s’organiser en fonction (vestiaire, hygiène…). Ce week-end ne sera nullement obligatoire, seulement possible. Les villes possédant au moins trois parcs ou jardins publics devront au moins trois mois dans l’année ouvrir l’un de ses parcs aux naturistes, l’été étant la saison la plus idéale.

7.1 Les J.O.N : Une fois par an seront organisés le Jeux Olympiques Naturistes. Chaque année, une ville française sera choisie pour l’organiser. En divers lieux (stade, salle de sport, piscine…) de nombreuses disciplines auront lieu (à déterminer). Les meilleurs athlètes naturistes mondiaux pourront donc se mesurer lors de ces jeux exceptionnels qui dureront une semaine. Les J.O.N seront ouverts à toutes les nationalités, si tant est que les participants soient naturistes et majeurs. Les spectateurs devront bien évidement eux aussi être naturistes et majeurs.

7.2 Deux Fêtes de la Musique seront organisées tous les ans. Outre celle qui a lieu en général à la fin juin de chaque année, une autre sera organisée six mois plus tard, sur deux journées (31 décembre et 1 er janvier pour fêter la fin de l’année et la nouvelle année qui commence). Toutes les sexualités, genres musicaux fêteront le bonheur et le respect, sans concurrence avec la Gay Pride.

7.3 Concernant la Gay Pride, chaque Mairie et lieux publics pourront installer à côté du drapeau français, le drapeau représentant les couleurs LGBT, ou tous drapeaux en lien avec la liberté d’être et d’expression, ainsi que les orientations du citoyen (bisexualité, pansexualité, intersexualité, transgenre, libertin…) le but étant de montrer qu’il n’y a pas qu’une sexualité reine, mais bel et bien de nombreuses, et qu’il faut les respecter. Des aides financières majeures seront octroyées par l’Etat pour tous les créateurs, artistes, liés à cet évènement, (chars, costumes, frais d’organisation…)

8 : International, Tourisme et Outre-Mer

Des missions seront organisées pour nos Ministres et futurs parlementaire à l’étranger afin d’offrir au plus grand nombre de pays notre vision, notre philosophie de vie, celle du lâcher prise. Des échanges d’idées, culturels, d’enseignement auront lieu.

8.1 Des aides d’état pour partir en vacances sous forme de bons seront offerts aux familles les plus modestes à condition qu’elles se soient investies bénévolement et personnellement au sein des projets de l’Etat - entre autres détaillés dans ce programme –. Un fascicule des possibilités sera édité à ce sujet en début de mandat.

8.2 Subvention des billets d’avion pour l’ensemble des départements français d’Outre-Mer.

9 : Agriculture et alimentation

Des abattements de charges très importants seront offerts aux petites entreprises locales proposant des produits de leur terroir, le bon goût, la vraie saveur et les métiers de bouche seront également mis en avant. Des dégustations de différents produits seront organisées bimestriellement avec les restaurants, bars et producteurs locaux lors de journées ou soirées festives. Le but étant de privilégier le « petit » commerce par rapport à la grande distribution. L’Etat prendra en charge la totalité des produits et finances que les commerçants auront utilisé pour mener à bien leur journée ou soirée dégustation. Le « bien-manger » sera une priorité du Gouvernement, tant dans l’apprentissage que dans les aides nombreuses que proposera l’Etat aux entreprises liées au terroir (fruits, légumes, viandes, poissons ou alcool – avec toujours modération -).

 

10 : Présidence, référendums et citoyens - Constitution de 1958

Selon la constitution de 1958, un référendum peut être organisé en plusieurs situations. Le nouveau Gouvernement proposera régulièrement à ses citoyens de se rendre aux urnes pour s’exprimer sur de nombreux sujets. La liberté d’expression sera l’ambition numéro 1 de l’Etat vis-à-vis des citoyens français.

11 : Justice, Intérieur et Armée

Des unités spécialisées seront créées dans les commissariats et Gendarmeries afin de protéger tout individu qui se sent en danger ou qui reçoit des menaces en lien avec son orientation sexuelle. Au sein des tribunaux, seront créés des chambres spéciales. Une loi sera proposée à ce sujet. De plus, plusieurs lieux d’écoute seront créés dans toute la France, y compris des logements d’accueil où pourront séjourner et gratuitement - le temps nécessaire - les personnes en souffrance, femme comme homme, quel que soit leur âge (tant dans le domaine physique que psychologique) – voir 12 : Solidarité -.

11.1 Service National : Il sera rétabli pour une durée de trois journées seulement, seront dispensés (entre autres) lors de ce service obligatoire des cours de citoyenneté et de respect de l’individu. Si le citoyen souhaite s’engager au sein de l’Armée française, il pourra en faire la demande à la suite de ces trois jours. L’écoute de l’autre, l’entraide et le respect seront aussi les valeurs de notre drapeau.

 

12 : Solidarité, social et projets de lois anti-discrimination

Les mineurs : Dans le même principe que l’association Le Refuge, des lieux d’accueils et de logements gouvernementaux seront à disposition des mineurs abandonnés, rejetés par leurs parents du fait de leurs orientations sexuelles. L’Etat prendra en charge ces jeunes le temps nécessaire (soutien psychologique, logement, nourriture, soins, assistance…) et imposera aux parents qui ont rejeté les mineurs une pension alimentaire immédiate afin que ces mineurs puissent subvenir à leurs besoins (saisie sur salaire des parents, saisie sur prestations de la Caisse d’Allocation Familiale…), une loi sera également proposée à ce sujet.

12.1 Des maisons de retraite et résidences pour séniors LGBT seront créées. Tout comme les plus jeunes, nos anciens souffrent aussi d’abandon, de rejet de la part de leur famille ou ceux qui se prétendaient être des amis. De fait, des maisons de retraites et des résidences pour séniors LGBT seront créées et financées entièrement par le gouvernement. Les partenaires de l’Etat ainsi que les loyers (modérés) permettront de rembourser les frais de construction avancés par le gouvernement. 12.2 Rendre plus simple les démarches administratives pour le droit à l’adoption. Quelque soit la sexualité du couple, qu’il soit marié ou non (suivant dossier), le droit à l’adoption sera l’une des priorités du gouvernement. Une nouvelle loi – simplifiée - sera soumise à l’Assemblée Nationale.

12.3 Aucune discrimination ne sera tolérée. Moquerie à l’école, collèges, lycées, universités, entreprises privées ou d’état, quelle que soit le lieu, toutes discriminations liées de près ou de loin à son orientation sexuelle seront punies sévèrement. Du travail d’intérêt général pourra être exercé pour les responsables d’actes malveillants – paroles ou agressions physiques - (à partir de 18 ans). En dessous de cet âge, les parents ou tuteurs seront convoqués et des rappels à la loi seront exercés. Les parents étant responsables pénalement de leurs enfants, les contrevenants devront s’acquitter d’une amende. Les parents dont les enfants sont mineurs pourront aussi – eux-mêmes – être condamnés à du travail d’intérêt général (au sein d’organisations, associations qui luttent contre les discriminations…)

12.4 Augmenter les moyens pour venir en aide aux victimes de violences sexuelles et conjugales.

12.5 Créer un véritable « droit » pour les prostitués et un statut juridique et social ainsi que des mesures de protection gouvernementales. Possibilité de rouvrir les « maisons closes », un référendum sera organisé à ce sujet.

12.6 Réduction de l’endettement des particuliers. Modification et allègement du fichage Banque de France. Des crédits gratuits pour sortir de cette spirale seront proposés. Les sociétés de crédit à la consommation ne pourront plus proposer de la publicité à la télévision et ddans la presse, (voir 13 : Communication et médias).

13 : Communication et médias

Tout comme d’autres ministères, notre but sera de communiquer aux médias français, mais aussi internationaux (presse écrite, TV, web, radios), nos valeurs en matière d’ouverture d’esprit et de lâcher prise. Des émissions de radios régulières seront diffusées en direct du Palais de l’Elysée ou dans le cœur des différents ministères sur Erotikradio.com, le but sera de répondre aux auditeurs sur tous sujets portant sur la sexualité et le lâcher prise. L’Etat s’entourera de différents spécialistes en la matière afin d’être au plus près des citoyens.

13.1 Une chaine télévision de service public – nom à déterminer - verra le jour et émettra 24h/24. Elle proposera de nombreux programmes, émissions musicales, débats, journaux d’information, jeux, reportages… Cette chaine abordera en continu des programmes en lien – tous – avec la philosophie libertine, le lâcher prise et son esprit.

13.2 Interdiction aux sociétés de crédit à la consommation de faire de la publicité à la télévision et dans la presse.

14 : Ecologie

Des aides d’état importantes et bonus écologiques (jusqu’à de 80% du prix total du véhicule) permettront d’acheter pour le plus grand nombre et à des fins de déplacement utiles et peu encombrants (surtout en centre-ville) des voiturettes électriques (comme il y en a déjà beaucoup au Cap d’Agde naturiste et dans beaucoup de campings). De fait, les rues seront beaucoup plus fluides et ne pâtiront plus de pollution - ou moindrement -. Des aides seront également accordées à l’ensemble des véhicules électriques (voitures, vélos, scooters et trottinettes.) Des espaces routiers dédiés leurs seront consacrés ou aménagés, en fonction.

14.1 Tels les vélos disponibles en libre-service pour des durées déterminés, des voiturettes électriques « éco » seront également mises à disposition des citoyens (notamment pour ceux qui habitent à l’extérieur des villes et qui doivent s’y rendre). Des points relais-éco-citoyens seront créés afin de déposer leurs véhicules essence ou diesel à la périphérie des villes et de prendre le relais avec les véhicules éco. Le prêt de ces véhicules sera gratuit.

14.2 A moyen terme, le but est de supprimer de tous les centres-villes pour les villes de plus de 20 000 habitants les véhicules les plus polluants. Des solutions alternatives seront trouvées pour les communes les plus petites. Un référendum sera organisé pour s’exprimer sur ces sujets importants.

12 : Cause animale

De lourdes sanctions iront à l’encontre des personnes qui abandonnent leurs animaux de compagnie ou qui les maltraitent.

12.1 Augmentation sensible des budgets alloués aux associations de protection animale.

12.2 Une Sécurité Sociale (CPAMA) Caisse Primaire d’Assurance Maladie pour les Animaux verra le jour pour les soins des animaux domestiques, le coût des mutuelles privées étant bien trop onéreux. Certains soins, chirurgie, médicaments, vaccins, produits antipuces, seront en partie pris en charge ou en totalité par la CPAMA.

12.3 Des aides d’état (sous condition de revenu) sous forme de bons d’achat seront allouées pour la nourriture des animaux (suivant condition de revenus).

12.4 Interdiction totale d’ici fin 2022 des cirques disposant d’animaux sauvages ou domestiques.

15 Transports et projets

Baisse de moitié du tarif des autoroutes françaises, ce qui impliquera un immense remaniement des sociétés autoroutières. Le but étant à moyen ou long terme de les rendre gratuites.

15.1 Possibilité de passer son permis de conduire à partir de 16 ans et sans conduite accompagnée. 15.2 Des bus, mini-bus et taxis gratuits se rendront à la sortie des bars et discothèques plusieurs fois par nuits pour prendre en charge les clients qui en auront besoin (l’aller comme le retour). Plusieurs « Night Station » verront le jour, tant dans les villes que dans les villages. Ils n’auront aucunement à payer leur trajet. Les frais liés à ses déplacements seront supportés par le gouvernement qui travaillera de fait avec des sociétés de transport (privées ou d’état). Il est véritablement question de réduire le nombre d’accidents et de tués dus à l’alcool sur les routes.

15.3 La vitesse sur route nationale sera rétablie sur tout le territoire français à 90 km/h.

pierre adonis président en 2022